News

Impacts de la déforestation des zones humides au parc national Cuyamel-Omoa

Impacts de la déforestation des zones humides au parc national Cuyamel-Omoa

Le parc national Cuyamel-Omoa est une zone protégée située dans la région nord-ouest du Honduras, dans Omoa Cortes, à la frontière d’autres zones protégées telles que le parc national Cusuco et la réserve faunique Manabique Point au Guatemala.

Le parc constitue un lien clé à l’intérieur du Corridor biologique méso-américain et du Système récifal méso-américain dans le golfe du Honduras qui contient des écosystèmes ainsi que des espèces terrestres et marines uniques sur la planète.

En 2011, l’Institut national pour la conservation et le développement des forêts a publié l’accord ministériel n ° 008-2011 déclarant le parc comme étant une zone protégée. De plus, le 2 février 2013, ce dernier a été déclaré zone humide d’importance internationale en vertu de la Convention de Ramsar, portant le numéro 2133.

mapa BASICO SITIO RAMSAR abril 2013 UV

Cela a mené à la formation de projets avec d’autres organisations nationales et internationales. Les projets sociaux, économiques et environnementaux permettent une gestion efficace du parc national. Dans la foulée, un projet appelé «Résilience communautaire pour la conservation et la restauration des mangroves sur la côte nord du Honduras» a été lancé par  l’organisme canadien Falls Brook Centre. Le projet propose des actions ainsi que la participation de la population des communautés côtières et d’importantes réalisations dans la restauration écologique d’espèces telles que les mangroves et d’autres associées à l’écosystème de zone humide.

Les actions et les réalisations du projet ont été menacées en raison d’une déforestation progressive de la forêt inondée dans la partie sud des zones humides qui se poursuit depuis 2012. Ce défrichement a été mené par les propriétaires fonciers intéressés à établir une monoculture de palme africaine.

Au début de 2013, cette destruction fût accélérée par la déforestation de plus de 800 hectares de forêt inondée. En dépit des plaintes déposées auprès des autorités depuis que le problème a commencé, les enquêtes n’ont pas été menées et aucune amende n’a été perçue même si les dommages sont survenus en plein cœur du parc.

DSC07473

Cette impunité est toujours en cours à la lumière des crimes contre l’environnement et les autorités nationales honduriennes n’ont pris aucune action ni n’ont fait de déclaration au sujet de cette situation. Cela crée un précédent terrible pour le réseau d’aires protégées du pays et démontre un désintérêt manifeste de la part de l’État hondurien d’assurer la conformité aux lois environnementales  ou de la forêt voire le respect des accords internationaux tels que la Convention sur la diversité biologique ou la Convention de Ramsar.

La brigade Omoa Conservation, une organisation de co-gestion du parc national Cuyamel-Omoa, a demandé aux institutions gouvernementales concernées d’assumer leurs responsabilités quant aux crimes contre l’environnement, au contrôle et à la restauration de l’état naturel de l’aire protégée ainsi que la promotion d’un plan de gestion approprié du parc national. Ces objectifs incombent au gouvernement, telles que l’application de la législation nationale et les conventions internationales auxquelles l’État est signataire.

DSC01054

Nous sommes conscients des effets du changement climatique et nous savons que les zones les plus touchées seront les côtes du golfe du Honduras. Par conséquent, nous exigeons une intervention sérieuse et rapide afin qu’il ne s’agisse pas d’un autre cas de crime environnemental qui soit commis en toute impunité. Notre organisation surveille le cours des événements puisque ce sont les collectivités et les habitants des villages de pêcheurs qui sont les plus touchés. Ces derniers dépendent directement des biens et services environnementaux que ces écosystèmes leur fournissent, tout comme le reste des habitants de la municipalité d’Omoa et du golfe du Honduras en général.

Tagged: , , , , ,

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *